Chinos Homme

Filtres & tris
Nos différents coupes
Voir tout
Ajusté
Classique
Voir tout
Ajusté
Classique

Le chino

Un CV militaire

Voilà une nouvelle occasion de vous parler d’un vêtement emblématique du vestiaire américain. Mais cette fois, pas un mot sur Brando ou Dean, promis. Parce que pour faire vivre la légende du chino, il y a... Paul Newman et Steve McQueen. Grande classe, non ? Oui, pour le look débraillé avec le chino, on repassera. Aventurier et viril, certes, mais avec élégance, quand même.

Piqué par les troupes américaines aux soldats britanniques qui l’avaient adopté en Inde parce que léger et peu salissant, le chino, appelé à l’origine “khaki” à cause de sa couleur poussière, doit finalement son nom aux marchands chinois qui vendaient, aux Philippines, les pantalons importés de Manchester aux boys de l’US Army. Pratique et discrète, cette couleur est peu à peu devenue celle des uniformes des armées dans le monde entier.

Ramené sur les campus après guerre par les soldats en reconversion, le chino s’est répandu comme une traînée de poudre pour composer le socle du look preppy élitiste américain.

Chino : les codes

La matière est une serge de coton légère, ou plus épaisse selon la saison. On en trouve dans d’autres matières (lin, chanvre...) mais franchement, c’est sacrilège.

La coupe reste assez proche de celle du vêtement militaire des années 40 : coupe droite, poches latérales renforcées et poches arrières passepoilées. Sur les modèles chinés de l’armée, on peut observer une taille un peu plus haute et une coupe légèrement élargie au niveau des cuisses.

La couleur : le beige est la teinte originelle, mais le chino est le pantalon qui propose le plus large éventail de coloris dans le vestiaire masculin. Une envie de rose ou de vert menthe, peut-être ?

Le chino Balibaris

Le chino Balibaris possède un esprit discrètement vintage, une coupe ajustée à la taille mi-haute qui convient à toutes les morphologies et des détails qualitatifs, comme sa braguette à boutons siglés, ses coutures de poches renforcées par des bartacks et sa gabardine de coton teinte en garment dye (teinture bio appliquée à la pièce qui se patine au fil du temps). Avec deux coupes et une foule de couleurs disponibles, c’est juste le chino idéal.

Savoir porter un chino

Élégant, sportif, aventurier, c’est un basique indispensable de votre dressing. On le choisit ajusté mais pas moulant, et il ne doit en aucun cas bailler aux fesses ou à la taille.

Capable de tout faire, il est aussi à l’aise en mode casual le week-end que formel au bureau ou en soirée.

Quelques exemples :

- Jouez sur son style militaire avec un modèle beige associé à une veste aviateur brune et des derbies.

- Pour un look pointu, choisissez le bleu marine, un pull à col roulé, une veste longue gris clair et des bottines.

C’est oui : un roulotté au niveau de la cheville pour un style décontracté et c’est top pour faire admirer vos superbes baskets !

C’est non : porter votre chino avec une veste au coloris proche en mode mauvais costume, ou dans un trip total look militaire. Restez subtil !