Le caban

The french touch

Vous avez toujours confondu duffle-coat et caban ? Restez là, la présentation de ce sublime basique est faite pour vous. Car en effet, tous les deux sont en drap de laine. Tous les deux ont été utilisés au départ par des marins, puis par la marine d’un pays. Mais la ressemblance s’arrête là.

Le duffle-coat est anglais, mais probablement d’origine belge à cause de sa laine. Il est traditionnellement plutôt noir ou gris, il possède une capuche et se ferme grâce à des brandebourgs, ce qui pourrait au final indiquer une origine allemande. Enfin, il est plus long et se rapproche du manteau.

Revenons à notre caban bien français, lui (et probablement aussi un peu anglais, voire même arabe !). Utilisé pendant des siècles par les marins bretons qui le couvraient de matière grasse pour l’imperméabiliser, il devient l’uniforme de la marine française au XIXe siècle. Très élégant, il a un grand col pour se protéger des éléments et une fermeture à six boutons (frappés de l’ancre de la marine) croisée pour être facilement rabattue par le vent sur les bateaux (on changeait le sens de la fermeture selon que l’on se trouvait à bâbord ou à tribord).

Après guerre, il est adopté par artistes et intellectuels de tous bords : Cocteau, Prévert, Gainsbourg, Mick Jagger… Bref, c’est une véritable icône !

Les fondamentaux du caban

La matière est un drap de laine lourd. Toute matière synthétique ajoutée trahit l’esprit du vêtement.

La coupe à la base est légèrement évasée, parfois cintrée et relativement longue (couvre le haut du pantalon) mais moins qu’un manteau. Il possède un grand col (fondamental) et un boutonnage croisé, des poches en biais latérales, souvent des pattes d’épaules et une martingale. Les modèles les plus sophistiqués peuvent aussi avoir des pattes au col.

La couleur, c’est évidemment le marine ! Pour les allergiques, on trouve aussi du noir, du gris, plus rarement du brun ou du vert…

Le caban Balibaris

Le caban Balibaris, sobre et masculin, est volontairement très épuré mais il conserve les fondamentaux : grand col, boutonnage croisé et matière noble en laine, parfois même enrichie de cachemire sur certains modèles, pour une douceur et une fluidité du drap incomparable. Pour un style iconique, adoptez sans hésiter ce vêtement au caractère très affirmé !

Porter un caban

On relève le col, c’est la base ! Et si on le porte sur une veste, ses manches ne doivent pas dépasser. Génial assez court avec un pull à torsades ou une surchemise en jean, un bonnet en laine et un pantalon plus habillé pour contrebalancer.
Magistral un peu plus long, ouvert sur un costume avec une écharpe fine en cachemire. Au top fermé sur un pull à col roulé épais gris et un jean droit.